Virgin Suicides, ma lecture pour bien dormir

Lecture pour bien dormir: Virgin Suicides

     Dans de nombreux articles je vous répète qu’il est préférable de passer la fin de la soirée devant un livre dans son lit pour bien dormir plutôt que devant un écran. Pourquoi ? Car la lumière retarde la sécrétion de la mélatonine, hormone qui survient lorsque vous êtes dans le noir et favorisant l’endormissement.
On ne lit pas dans le noir me direz-vous, mais avec une petite lumière tamisée c’est cool ! Et moi aussi je lis un peu. J’applique aussi mes propres conseils.
Je vais vous parler d’un livre qui m’a occupé ces derniers temps, dans lequel je me suis plongé plusieurs fois avant de me coucher. Je l’ai fini récemment et je tenais à vous le faire partager. Oui je les dégusté avec modération, j’ai pris mon temps.
-Virgin Suicides de Jeffrey Eugenides publié en 1993, que l’on pourrait traduire en français par « les vierges suicidées »
« Des adolescents amoureux s’efforcent de percer le mystère des filles Lisbon. Du haut d’une cabane nichée dans les arbres, ils passent leur temps à scruter les fenêtres de leur maison.
Vingt ans plus tard, ils rassemblent des fragments de ragots et de ouï-dire, de conversations téléphoniques, de rapports de médecins et de confessions crues et tourmentées.
Autant de pièces à conviction qui expliqueront peut-être les morts successives de Cécilia, Thérèse, Bonnie, Lux et Mary. »

Résumé de l’édition « j’ai lu ». Mais c’est le même livre en tout point.

virgin-suicides2virgin suicidesVoici deux couvertures différentes du livre reprenant les actrices du film, dont la fabuleuse Kirsten Dunst.

-Ce livre a été adapté en film par Sofia Coppola en 1999, avec le même titre.
     J’ai d’abord visionné le film qui passait un soir de 2009 sur arte, mais j’aurais préféré lire le livre avant. J’ai rarement été bouleversé devant un film, à tel point que j’en avais presque une larme ou deux. Mais on ressent quelque chose de plus puissant. J’avais surtout 14-15 ans. Je l’ai revisionné plusieurs fois jusque au moment où pendant les dernières vacances j’ai voulu revivre l’histoire, revivre de nouveau avec ces filles, mais avec le livre ! Pour en finir avec le film, je dirai que c’est un chef-d’œuvre tout simplement, une excellente adaptation, a voir au moins une fois si vous l’avez pas vu. Pour tous les ages.
J’en attendais un poil plus de ce livre, mais il reste supérieur au film comme dans beaucoup de cas.
    Virgin Suicides et un petit livre de 230 pages très bouleversant, et pour le peu que l’on se mette à la place de ce groupe de garçons qui nous racontent la vie de ces cinq sœurs dans leur quartier des années soixante-dix, on en vient à ressentir les mêmes émotions qu’eux. Fascination, inquiétude et mystère. Le dénouement de l’intrigue et le sort de ces pauvres filles est déjà lancé, mais on garde dans un coin de notre esprit une lueur d’espoir que l’ont sait infructueuse et tristement immuable.
     Ils nous y transportent comme si nous étions avec eux, à espionner les filles, à vivre avec elles aux travers des fragments de leur vie emprisonnée. Pendant que le livre tente d’exposer et d’expliquer la « pratique du suicide » chez les jeunes à cette époque, on essaye de comprendre leurs gestes, leurs émotions et on en devient fasciné. Une fascination morbide qui nous agrippe, qui nous emporte à un second niveau, puisque au moment de quitter ces créatures, elles restent dans notre esprit à jamais.
Ce livre se lit très bien, que vous ayez douze ou soixante ans. Si vous êtes un lecteur occasionnel ou pour qui la lecture donne des nausées (comme moi auparavant), c’est le moment de vous lancer.
Et vous, quels sont vos livres du moment ? Parlez-nous de ceux qui vont ont fasciné ou donnez votre avis !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *