Tout le monde rêve

« Bah moi de toute façon je ne rêve pas ! », « Je ne me souviens d’aucun rêve ! ». Combien de fois ai-je entendu cela… Avec l’article d’aujourd’hui je vais y mettre un terme, car figurez-vous, tout le monde rêve ! Eh oui ! Pour certains d’entre vous cela semble une évidence, pour d’autre, un peu moins. Je veux surtout parler de ceux qui croient ne par rêver. Commençons !

Tout le monde rêve !

Les « non-rêveurs » représentent une infime partie de la population et les personnes qui disent ne jamais avoir rêvé de leurs vie (oui c’est bien triste) le sont encore plus : 0,38 % de la population française, d’après l’Inserm (Institue national de la santé et de la recherche médicale). Et ce sont des gros menteurs ! Non, je rigole, c’est plus compliqué que cela. 🙂
Pour faire court, Isabelle Arnulf, neurologue réputée, a réalisé en 2015 une étude sur des patients atteints de la maladie de Parkinson qui se disaient « non-rêveurs » . Pourquoi réaliser une expérience sur des patients atteints de cette maladie me direz-vous ?
Durant notre sommeil, notre corps se bloque automatiquement pour réduire l’impact des mouvements oniriques (fait pendant le rêve) sur la réalité. C’est pour cette raison que l’on ne cours pas dans notre chambre lorsqu’on est poursuivit en rêve par un monstre 🙂 Hors, les patients atteints de la maladie de Parkinson n’ont pas se blocage, selon Isabelle Arnulf.
Durant l’expérience, la neurologue a filmé ces mêmes patients en train de dormir. D’après les vidéos, ils montraient bien un comportement onirique. L’un d’eux fumait dans son rêve. Elle en a conclu que même les « non-rêveurs » rêvent.
Source : Article de l’Inserm

Mais alors, pourquoi ne s’en rappelle-t-on pas ?

Encore selon l’Inserm, il s’agirait d’un problème d’encodage du souvenir. Nous rêvons durant toutes les phases de sommeil, mais le rêve est plus intense durant la phase de sommeil paradoxal. (Si vous avez manqué l’article où j’explique en détail les phases/cycles du sommeil : Les cycles du sommeil)
Si vous vous réveillez depuis la phase de sommeil paradoxal, vous avez plus de chance de vous rappelez du rêve que vous faisiez que si vous vous réveillez depuis le sommeil léger par exemple. Certaines personnes ne se rappellent donc pas de leur rêve car elles ont un problème d’encodage de souvenir à la sortie du sommeil paradoxal. Pas de panique ! Cela ne veut pas dire que leur mémoire est défaillante. Elles sont en bonne santé 🙂
À notez qu’en moyenne les gens se souviennent de 2 à 4 rêves par semaine.
Voilà ! J’espère vous avoir éclairé un peu sur le sujet. La prochaine fois nous verrons que tout le monde rêve à des degrés et des manières différentes. Puis je vous aiderai à travailler votre mémoire de rêve, non pas pour vous rappeler de 2 à 4 rêve par semaine, mais par nuit ! Restez en ligne !

 

 







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *