La Boucle de 100, l’astuce pour mieux dormir.

    Je reviens en force avec une méthode plutôt anodine mais efficace qui vous facilitera le sommeil, et peut-être même vos insomnies. Hier soir avant de m’endormir je l’ai utilisé et tellement je suis gentil, je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse immédiatement un article. Comment mieux dormir ? Comment dormir serein ? Commençons avec la Boucle de 100 ! Je vous garanti que vous dormirez plus vite !
Boucle de 100

Boucle de 100… Quoi ? Ne critiquez pas !

 

     La Boucle de 100, c’est quoi ?

     Une nouvelle drogue pour vaincre votre insomnie ? Perdu ! Une technique un peu étrange mais simple que je vous conseille ? Gagné !
     Ça n’est pas une technique que j’ai inventée. J’ai simplement repris deux astuces connues que j’ai combinées ensemble. Fuuusion ! En revanche, notez que le nom est de moi ! Quelle inspiration (clap clap clap, merci). Vous comprendrez plus tard cette appellation. La fameuse Boucle de 100 va vous aider à dormir plus vite. 
     Je me suis inspiré de la fameuse méthode inefficace de « compter les moutons« . Il s’agit d’imaginer et de compter des moutons qui sautent une barrière jusqu’à l’endormissement. Une technique sévèrement contestée. Je l’ai combiné à une autre technique sans réelle nomination qui est une technique d’autosuggestion dans le domaine de l’onirisme dont le but final est d’atteindre un rêve lucide. Elle permet d’augmenter les chances de faire un rêve lucide pendant votre nuit (conscience de rêver). Elle consiste à dire une phrase du type : « 1, quand je vais rêver je serai lucide, 2 quand je vais rêver je serai lucide, 3…« 
     Je vous ai perdu ? Pas de panique, oubliez pour le moment les rêves lucides, conscience et onirisme, nous en avons pas besoin pour aujourd’hui. D’ailleurs je tiens énormément à vous faire découvrir ce domaine sous forme d’une série d’articles.
     Revenons à nos moutons. À quoi ressemble alors cette fameuse technique appelée « Boucle de 100 » ?

 En quoi consiste réellement la Boucle de 100 ?

     Imaginons que vous êtes dans votre lit, vous êtes plus ou moins fatigué, ou pas du tout même. Victime d’une terrible insomnie ! (au passage, êtes vous fatigué au réveil ?)Et là vous avez simplement à compter en disant une phrase quelconque. Comme vous voulez atteindre le sommeil, le mieux pour vous est de vous imaginer dans un rêve particulier, comme dans un champ de papillons, ou d’être en train de voler, ou ce que vous voulez.
Vous avez plus qu’à dire : « 1 je vais rêver que je vol, 2 je vais rêver que je vol, 3 je vais rêver que je vol 4… » et ainsi de suite. Ça s’arrête là ? Oui est non.

     En quoi cela va régler vos problèmes de sommeil?

     Comme elle reprend en partie la technique du « comptage de moutons » et que celle ci n’a pas pour réputation d’être efficace, il se peut qu’elle ne marche pas pour vous et qu’elle ne combatte pas vos troubles du sommeil. Mais la Boucle de 100 marche pour moi, je l’ai mise en pratique au cours de nombreuses nuits.
     Je la trouve efficace car dans un premier temps, notre esprit est focalisé sur cette suite de chiffres et de nombres puisque nous comptons dans notre tête (ou en murmurant, comme vous voulez). Vous pouvez trouvez ça paradoxale. Si je me concentre la dessus je vais pas trouver sommeil… figurez-vous que si.
     Je perçois cette technique comme un filtre anti-parasite, car une grande partie de vos pensées trop envahissantes ne traverseront pas votre esprit. Souvent quand le sommeil ne vient pas, notre esprit se ballade de pensées en pensées, parfois négatives. Vous vous remuez la cervelle sur des choses banales ou pire sur des moments stressants de votre quotidien, examens, travaille. Vous ressassez de nombreux souvenirs de votre vie, des regrets ou des remords. Mais pas avec cette astuce. Car votre esprit se concentre sur cet objectif sans l’empêcher de dormir le moment venu. Vous dormirez mieux, vous serez plus serein sous votre couette.
     De plus, comme vous vous focalisez sur votre phrase, telle que « je vais rêver que je vol » ou bien « je vais rêver d’un champ de papillons » vous vous imaginez le faire, le voir ou le ressentir. Vous êtes comme concentré et apaisé. Comme quand vos parents vous disaient lorsque vous étiez plus  jeune de penser à quelque chose de positif pour ne pas faire des cauchemars. Le top dans tout ça, c’est que vous améliorez aussi vos chances de vous souvenir de vos rêve et peut-être aussi de votre champ de papillons.

     Pour un amour plus fusionnel avec le sommeil

     J’ai encore quelques astuces à vous partager pour rendre cette technique plus efficace et moins pénible à vos yeux (en réalité elle ne l’est pas du tout !).
  • Évitez si possible les phrases trop longues. Évitez de dépasser les 10 syllabes, sinon compter vous paraitra plus long et difficile. Vous risquez même d’oublier à combien vous en étiez.
  • Une fois à 100, retournez à 1, sinon c’est plus une boucle 🙂 J’ai choisi 100 car c’est ni trop, ni trop peu. C’est surtout moins décourageant de reprendre à zéro que de comptez « 253, 254, 255… » Mais faites comme vous voulez après tout. Personnellement je me souviens pas avoir fini la 3ème boucle. Autrement dit, avoir compté jusqu’à 300. Je me suis endormis avant.
  • Vous n’êtes pas obligé de rester sur le dos. Adoptez la position qui vous convient.
  • Une chose encore plus importante c’est de coordonner votre phrase avec votre respiration. Et je parle d’une respiration abdominale, pas thoracique puisque ça relaxe davantage. Inspirez pendant que vous dite le chiffre ou le nombre, puis expirez en disant votre phrase. Si vous perdez ce rythme un moment c’est pas grave, vous pourrez toujours le récupérer aux nombres suivants. Adoptez tout de même une respiration profonde. De un, car ça vous laisse le temps de comptez et prononcez votre phrase, de deux, car c’est plus relaxant. On sens notre ventre comme un ballon de baudruche dilaté ! (si si). Il se peut qu’à partir d’un certain nombre, vous ayez envie de respirer plus naturellement (et c’est bon signe et vous vous sentirez bien). Généralement ça m’arrive autour de 30 respirations. Attention, vous ne comptez pas 1, 2, 3, …58 au rythme des secondes. Si vous voulez un repaire c’est environs 6 secondes par respirations. Mais elles deviendront un poil plus courtes lorsque vous serez bien détendu.
  • Vous pouvez compter et dire votre phrase à voix basse en murmurant ou dans votre tête, selon votre envie. Mais il se peut qu’à force de compter vous ayez simplement envie de compter dans votre tête (c’est bon signe).

Remarques personnelles

  • Vos pensées vous envahiront très peu. Les seules choses qui peuvent survenir sont : Ce que vous imaginez pendant que vous comptez, via votre phrase et certaines pensées « parasites » qui vous envahissent sous forme d’images floues. Le genre d’images qui vous fait basculer entre un état « éveillé »,  « semi-éveillé » et de « rêve ».
  • Il y a de fortes chances que vous ne sachiez plus à combien vous en étiez, et c’est très bon signe. Ou mieux encore, que vous remarquiez que vous avez soudainement arrêtez de compter. Si c’est ce qui vous arrive c’est que le sommeil est proche ! Vous pouvez même arrêter de compter et laisser le sommeil faire son travail.

 

Aller, dernier gros paragraphe avant la fin.

     Personnellement, je trouve cette phase très amusante. Il m’arrive parfois de ne pas finir une boucle correctement et ça n’est pas grave du tout, c’est même bon signe. J’arrive à 95, je dis ma phrase et ensuite j’oublie à combien j’étais, donc je reprend à 90 et je fini misérablement ma boucle à 100. Je ne veux pas aller jusqu’à dire que c’est une forme de divertissement, mais ça vous surprendra. Le plus drôle (ou pas, car je commençais à m’assoupir) a été de commencer une troisième boucle sans parvenir à aller au delà de 5. J’essayais d’atteindre le 6 mais dire ce chiffre puis ma phrase devenait trop dure, comme lorsque vous essayez de combattre le sommeil devant un film. Mais le marchand de sable était beaucoup plus fort. Attention, le but ici n’est pas de résister, mais de se laissez emporter par le sommeil.
Voilà, je pense avoir tout dit sur cette technique et la manière dont je l’adopte pour moi. J’espère que ça marchera pour vous, que vous aurez un sommeil plus serein. J’espère aussi ne pas vous avoir perdu au travers de ces boucles et de ces astuces farfelues. Et si cela vous semble « de trop » pour dormir convenablement alors pas de panique, rien n’est compliquez, tout est automatique. Si cette article vous a été soporifique alors je rempli bien ma tache malgré moi 🙂
N’hésitez pas à donner vos impressions sur cette astuce ou cet article dans sa globalité.






2 Replies to “La Boucle de 100, l’astuce pour mieux dormir.”

    1. Alexandre Viger Post author

      Merci pour votre commentaire Virginie. Cette astuce m’aide beaucoup quand je veux faire le vide dans mon esprit. Dites m’en des nouvelles. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *